La main gauche de Manet

Jérôme Thélot

Quand Manet peint en 1879 son Autoportrait le plus concerté, il se présente tenant son pinceau de la main gauche et il montre délibérément cette main sous l’aspect d’un magma de taches informes.
Le présent livre fait donc le pari suivant: que suivre chez Manet de tableaux en tableaux le motif de la main gauche est non seulement un plaisir de curiosité sensible mais une voie, et même une méthode, pour accéder à la poétique paradoxale et à la teneur spirituelle de l’œuvre entière.
Dans l’art de Manet, c’est la main gauche qui est chargée d’abaisser l’image, de découvrir à la sobriété du regard un monde sans au-delà, et d’accomplir en peinture, avec autant de gaieté que d’insolence, le «renversement du platonisme».

12×16 cm – 64 pages

8,00